Description du projet

Accompagnement d’une maman endeuillée en janvier 2014

Aujourd’hui j’ai envie de témoigner afin de vous dire toute l’importance de l’image dans mon parcours de deuil périnatal.
Le 23 Janvier 2014, j’ai accouché de notre petite Léonie née sans vie.
Épreuve d’une difficulté indéfinissable…
Je l’ai vue, bien regardée, touchée mais pas photographiée.
L’hôpital l’a fait pour le dossier médical.
Deux ans après, suite à un grand travail psychologique, je vais bien, enfin presque, il me manque cette douce trace visuelle…
Et là, je découvre Souvenange, j’ai peur de faire appel à eux, j’appréhende de demander ces photos d’hôpital mais je me lance, il me faut ce doux souvenir de ma petite étoile….
J’échange des mails avec Hélène et lui envoies ces clichés morbides de ma petite (absolument pas comme sur l’image de départ dans mon esprit).
Ils y travaillent et un jour je reçois leurs images, mes images… tellement douces, si apaisantes…. Je les regarde longtemps, souvent…
Et oui, enfin J’ai un souvenir physique d’elle, elle a bien existé j’en ai la preuve.
Ma fille dont je parle, on peut la voir….
Ces derniers clichés de Léonie m’ont permis de mettre fin au dernier regret lié à ce deuil. Aujourd’hui, je vis sereinement.
Merci Souvenange pour ce travail magnifique et les bienfaits que vous rendez à ces parents tellement fragilisés.